dépendance

Le problème de dépendance

La dépendance, c’est quoi ?

La dépendance est un trouble psychiatrique classifié dans le Manuel diagnostic et statistique des troubles mentaux(DSM-5). Dans ce manuel, le problème de dépendance fait partie des Troubles liés à une substance et troubles additifs. Cette catégorie regroupe dix classes d’addictions à des substances telles que les drogues, alcool, médicaments et tabac.
Le DSM-5 inclue également la dépendance au jeu d’argent pathologique qui activerait également des systèmes de récompense cérébraux similaires.
Se libérer d’une dépendance peut être une démarche difficile et longue mais reste néanmoins possible.
La psychothérapie individuelle et de groupe fait partie des traitements disponibles à la personne souffrant de dépendance.

L’étendue du problème de dépendance

L’accoutumance à des substances telles que drogues, alcool, médicaments, tabac ou au jeu d’argent ne constitue pas les seules formes de dépendance. La dépendance pourrait aussi se manifester aussi envers l’affection, la sexualité, la nourriture, le travail et l’exercice physique. On peut également observer ce problème d’accoutumance envers l’internet, les jeux vidéo, les réseaux sociaux et la télévision.
Il va sans dire qu’une accoutumance peut causer de sérieux risques pour la santé physique et psychologique d’une personne. Les problèmes engendrés par une dépendance peuvent aussi se retrouver dans plusieurs sphères de la vie de la personne. Des conséquences négatives, parfois graves, peuvent se manifester au niveau familial, professionnel, social, juridique ou financier.

La description du problème de dépendance

On peut parler de dépendance lorsqu’une personne continue à s’adonner à une habitude nocive malgré des problèmes significatifs associés. Ces problèmes incluent un ensemble de symptômes physiologiques, cognitifs et comportementaux. De plus, la dépendance à une substance pourra si situer au niveau physique et/ou psychologique. La dépendance se caractérise par une envie répétée et irrépressible envers une substance ou activité, et une perte de contrôle sur son comportement. La personne peut en effet être consciente de son addiction et motivée à cesser ce comportement, mais en être incapable. Cependant, bien souvent il y a un fort sentiment de déni face au problème, compliquant ainsi la démarche de changement. Et ce, malgré le fait que beaucoup d’énergie et d’attention de la personne vont à la poursuite de l’habitude nocive.

Les causes du problème de l’accoutumance

Le problème d’assuétude est un phénomène multidimensionnel impliquant plusieurs facteurs étiologiques. Les causes d’un problème d’accoutumance  peuvent se retrouver dans l’environnement familial et social de la personne ainsi qu’au niveau génétique. La disponibilité de la substance ou de l’activité dont la personne abuse sont aussi des facteurs importants. Certains chercheurs pensent que le problème d’accoutumance résulterait d’un dysfonctionnement cérébral impliquant le système de récompense.

Le traitement d’une dépendance

Se libérer d’une dépendance n’est pas une tâche facile mais reste néanmoins possible. Il s’agit d’abord d’une question de choix, de décision et de motivation de la part du client. Le traitement peut cependant s’avérer long et des rechutes sont à prévoir en cours de route. Différentes composantes et méthodes thérapeutiques pourront être utilisées en fonction de la nature de la dépendance ou de la substance utilisée. Dans certains cas la désintoxication en milieu fermé sera nécessaire avant que la thérapie soit entreprise.

La psychothérapie

La psychothérapie comportera bien souvent des sessions de thérapie individuelle et de groupe et peut même inclure des rencontres de thérapie de couple. Le premier but du psychothérapeute sera d’aider le client à être conscient du problème, l’accepter et maintenir une motivation élevée à s’en libérer. Des efforts seront mis à modifier les pensées et comportements dysfonctionnels du client, particulièrement ceux reliées à l’accoutumance.
Le psychologue aidera ensuite son client à développer des stratégies d’adaptation efficaces pour faire face aux envies de consommer. La démarche de psychothérapie visera aussi à mieux instrumenter la personne afin de mieux composer avec le stress et les frustrations inévitables de la vie. Dans plusieurs cas, le thérapeute recommandera au client de changer son style de vie, son environnement social ou même déménager. Plusieurs techniques issues des approches cognitive comportementale, humaniste ou systémique pourront être utilisées. L‘entretien motivationnel,  l’hypnose thérapeutique et la pleine conscience sont d’autres techniques efficaces que le psychologue pourra se servir. La sophrologie peut aussi être une méthode utile.

Pour consulter un thérapeute spécialisé dans le traitement du problème de dépendance, n’hésitez pas à nous contacter.

bouton consultation