insomnie

L’insomnie et ses causes

L’insomnie, un problème de santé majeur

C’est une difficulté à s’endormir ou encore à se rendormir rapidement suite à un réveil normal durant la nuit. L’insomnie cause un manque de sommeil pouvant conduire une personne à la dépression, l’obésité et les accidents de la route. Plusieurs causes  ont été identifiées par les chercheurs.

Le problème de l’insomnie

L‘insomnie cause bien des problèmes d’ordre physique et psychologique.
Elle peut être passagère et reliée à une situation de vie particulière ou peut devenir chronique.
Dans ce dernier cas, la personne souffre tellement de ne pas dormir qu’elle finit par craindre le moment du coucher. Elle développe alors une  une anxiété de performance face au sommeil.
On estime que l’insomnie constitue un problème sérieux chez environ 17% des adultes.
Une multitude de causes physiques et psychologiques de l’insomnie ont été identifiées

Cause 1. L’insomnie, un  problèmes de santé physique

Cette catégorie comprend des problèmes de santé physique perturbant le sommeil.
Mentionnons d’abord l’apnée du sommeil et le syndrome des jambes sans repos maintenant mieux connus des médecins.
On peut ajouter à cette liste les mouvements périodiques nocturnes, l’insomnie idiopathique et l’asthme.
Le reflux gastro-eosophagien, l’hypertrophie de la prostate, la maladie de Parkinson et la douleur aigue ou chronique sont d’autres causes physiques de l’insomnie.

Cause 2. Mauvaise hygiène du sommeil

Une mauvaise hygiène du sommeil peut aussi causer de l’insomnie. Cette catégorie comprend des habitudes et activités encourageant l’hypervigilance.
Les exercices physiques extrêmes peu avant le coucher et l’habitude de regarder les écrans ( télé, tablette, ordi, jeux en ligne) font partie de ce registre.
Ajoutons à cette liste la consommation de stimulants tels que la caféine, la tisane à la menthe ou la nicotine durant la soirée.
Une chambre mal insonorisée, trop chaude, mal aérée, ou éclairée même faiblement peuvent générer de l’insomnie. Il en va de même de l’absence de routines des couchers et des réveils ainsi que l’habitude de siestes trop longues. Le décalage horaire, le travail de nuit ou des changements fréquents dans l’horaire de travail peuvent aussi causer de l’insomnie.

Cause 3.  L’anxiété et le stress

L’anxiété et le stress amènent bien souvent la personne à ruminer ses préoccupations au moment du coucher ou même durant la nuit. Il va sans dire que cette activité mentale perturbe l’endormissement.
L’anxiété de performance est souvent générée suite à des difficultés transitoires de sommeil. Elle conduit souvent à ce qu’on a appelé l’insomnie psychophysiologique.
La personne devient anxieuse face à son sommeil et va ainsi appréhender l’heure du coucher et faire des efforts pour dormir. Et plus elle essaie de dormir et moins elle obtient des résultats satisfaisants.
Le problème peut perdurer aussi longtemps que la bonne attitude face au sommeil n’est pas restaurée.

Cause 4. La consommation de médicaments, d’alcool et de drogues

La prise de certains médicaments en vente libre peut causer de l’insomnie.
Mentionnons comme exemples certains décongestionnants, analgésiques et certains produits amaigrissants. Il en est de même de médicaments prescrits tels que certains antidépresseurs, médicaments contre l’hypertension et corticostéroïdes. Même les somnifères et anxiolytiques, pris en trop grande quantité ou consommés pendant une trop longue période de temps, peuvent générer de l’insomnie par rebond. Et dès que la personne cesse de prendre ses somnifères hypnotiques ou anxiolytiques, l’insomnie revient comme au début.
La consommation d’alcool en soirée peut faciliter l’endormissement mais fragmente le sommeil et réduit en  réduit la qualité.
La consommation de drogues stimulant le système nerveux central (ex.: cocaïne, méthamphétamine) réduit la sensation de fatigue ou d’avoir besoin de sommeil.

Cause 5. Les troubles psychiatriques

En plus des troubles anxieux, la dépression majeure  est une cause et aussi une résultante de l’insomnie.
Un trouble bipolaire, cyclothymique ou une psychose peuvent perturber sérieusement le sommeil normal. Dans ces cas, il est important de traiter conjointement ces troubles en même temps que l’on traite l’insomnie.

Le traitement de l’insomnie

Le traitement efficace de l’insomnie comprend plusieurs facettes et moyens d’intervention. Il débute cependant par une évaluation psychologique approfondie de la problématique.
Des chercheurs  issus de l’approche cognitive comportementale ont développé deux méthodes efficaces de traitement de l’insomnie. Ce sont les méthodes du contrôle des stimuli et la méthode de restriction du sommeil.
La sophrologie, la relaxation, la méditation pleine conscience et l’hypnose thérapeutique sont des techniques souvent utilisées dans le traitement de l’insomnie.

Pour consulter un thérapeute spécialiste du traitement de l’insomnie, n’hésitez pas à nous contacter.

bouton consultation